Tokyo restaure son jardin à la française

Publié le par ATMPJ

Aux premiers jours du XXe siècle, l'empereur du Japon s'était fait aménager un jardin français. Aujourd'hui, les jardiniers du château de Versailles sont conviés à le restaurer.

Des platanes taillés en moignons qui dessinent des cônes, des topiaires s'échappant en nuages de trois mètres, des palmiers au centre des parterres, des allées de cailloux sombre et des yukas dressés au coin des broderies! Telle est l'allure du jardin à la française de Shinjuku Gyoen, derrière lequel se découpent à Tokyo les tours de Shibuya. «Avec ce jardin créé pour l'empereur Meiji entre 1901 et 1906, les Japonais ont autant conscience de posséder un authentique trésor du goût français que vous, lorsque vous allez en Europe dans un restaurant japonais!, s'amuse Kiichi Mimura, directeur du jardin. Ce jardin a servi de modèle dans tout le Japon: regardez donc la taille des arbres sur le bord des avenues!»

Autant dire que la restauration de ce jardin emblématique relève de la mission la plus hautement diplomatique: jusqu'où ne pas aller trop loin? C'est ce que se demandent de concert Kiichi Mimura et Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments historiques en charge des jardins de Versailles, à propos de cette restauration lancée par Chanel après le tsunami et financée avec l'aide de son mécénat par le gouvernement japonais.

 

La suite sur Le Figaro.

Publié dans News

Commenter cet article