Pas de Sushi pour les Makis en France

Publié le par ATMPJ

Une très large majorité des amateurs de cuisine japonaise n'ont pas changé leurs habitudes à la suite de l'accident nucléaire de Fukushima.

 

Read More

Une très large majorité des amateurs français de cuisine japonaise n'ont pas changé leurs habitudes à l'égard des sushis et autres spécialités, un an et demi après l'accident nucléaire de Fukushima, selon un sondage publié dimanche. Seuls 8 % des sondés reconnaissent acheter et déguster moins de nourriture japonaise depuis le tsunami de mars 2011, tandis que 2 % affirment que leur intérêt pour cette cuisine a progressé, selon cette étude commandée par JRE, un organisme chargé de promouvoir la nourriture japonaise.

 

Trois personnes sur dix (32 %) ignorent que les produits japonais importés sont contrôlés dans leur pays d'origine et lors de leur entrée en France, ajoute le sondage. D'une manière générale, 64 % des Français déclarent avoir déjà mangé japonais, 39 % le font plusieurs fois par an, 13 % au moins une fois par mois et 2 % au moins une fois par semaine.

 

Lire la suite de l'article.

Commenter cet article