Nouvel art contemporain japonais, Caroline Ha Thuc

Publié le par ATMPJ

Nouvel art contemporain japonais

 

L’art nippon pénètre difficilement nos frontières, quelques grands noms tels que Takashi Murakami réussissent pourtant à se faire une place parmi ces nombreux artistes à être représentés dans le monde entier et à parcourir le monde de biennale en biennale. La collection Sentier d’art des Nouvelles Éditions Scala tente avec ce nouveau numéro de pallier ce manque de connaissances à propos de l’art contemporain japonais…

Le Japon, cet archipel composé de milliers d’îles et presque autant de volcans, a construit sa culture et son identité contre l’altérité, Chine d’abord puis Occident. Un exemple parmi tant d’autres : on peu aisément analyser les oppositions flagrantes ou plus ténues qui composent le chanbara (film de sabre japonais) et son confère le wuxiapian (film de sabre chinois). Il en va de même pour l’art de manière plus globale, en particulier l’art contemporain.

La Japon accusait il y a encore peu d’un incroyable retard en matière d’art contemporain, la notion même “d’art contemporain” est nouvelle dans la culture japonaise, de plus le pays ne possède pas de ministère de la culture et de facto aucune politique publique culturelle, ce sont donc les musées privés qui remplacent les institutions publiques. Les choses changent durant les années 1980 avec la reconnaissance d’artistes tels que Tatsuo Miyajima et Yasumasa Morimura et la création du musée Hiroshima (premier musée d’art contemporain).

 

Retrouvez la suite de l'article.

 

Nouvel art contemporain japonais, Caroline Ha Thuc, Nouvelles Editions Scala, coll. Sentiers d'art - Ouvrage Broché - Format : 16,5 x 20,5 cm - Nombre de pages : 128 - Illustrations : 106 - Prix : 15,50 €

Publié dans News

Commenter cet article