Loyer au Japon : moins vous êtes grosse, moins vous payez

Publié le par ATMPJ

On a l'habitude de calculer le loyer en fonction de la superficie, de l'emplacement ou même de l'équipement d'un logement. A Osaka, au sud du Japon, une résidence propose d'ajuster le loyer en fonction du poids de ses locataires, qui sont exclusivement des femmes.

Ces dernières sont donc obligées de passer sur la balance tous les mois. Chaque kilo pris ou perdu représente alors un rehaussement ou un rabais de 1000 yens (7,50€) sur la somme à verser.

Les locataires ont le choix : passer des heures dans la salle de gym mise à leur disposition pour économiser quelques centaines de yens par mois, ou grignoter des chips et boire des sodas – qui sont, eux aussi, en libre service dans la résidence. Mari Kataoka dément que ce système soit pervers. «Si de la junk food (nourriture grasse et peu nourrissante) est gratuite au sein du bâtiment, ce n'est pas pour inviter les habitants à grossir, mais pour leur apprendre à «résister à leurs tentations».

 

La suite sur Le Parisien.

Publié dans News

Commenter cet article

louanchi 15/11/2013 11:05


 


 


HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

lien vers http://www.dailymotion.com/vid [...] e-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des
arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A
l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques
minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul
aujourd'hui se décide à parler.
35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte.
Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

Sushi Toulouse 02/08/2013 21:06


Mdr il vas falloir que l'ont se mettent au régime !