Les touristes de retour au Japon

Publié le par ATMPJ

Le nombre d'étrangers entrés sur le territoire japonais le mois dernier a recouvré un niveau quasi normal, doublant par rapport à celui de mars 2011 où les étrangers ont fui l'archipel à cause du séisme du 11 mars et de l'accident nucléaire de Fukushima.

Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Organisation japonaise du tourisme (JNTO), quelque 678.500 personnes ont séjourné au Japon en mars dernier, voyageurs d'affaires compris, contre seulement 352.666 au cours du même mois de l'année dernière, saccagé par la catastrophe qui a fait près de 19.000 morts dans le nord-est.

Le regain mécanique constaté en mars est le premier depuis ce désastre qui a fait chuter le nombre de visiteurs au Japon dans des proportions sans précédent dans les mois suivants. Le nombre de visites constatées le mois dernier est presque équivalent à celui enregistré en mars 2010 (709.684, un record pour un tel mois), montrant que la crainte des risques recule.

Les Chinois accourent, les Français réticents

Jamais autant de Chinois (130.300) ne sont venus au Japon durant un mois de mars qu'au cours de celui de cette année, une performance due en partie à l'assouplissement de leurs conditions de séjour dans l'archipel en général et dans les préfectures meurtries par les conséquences du séisme en particulier.

Toutefois, la hantise de la radioactivité et la cherté de la monnaie japonaise vis-à-vis du dollar et de l'euro continuent de dissuader des voyageurs, même si le gouvernement nippon répète à l'envi que le pays est sûr et s'active pour attirer les touristes.

Les Français, les Allemands ou encore les Indonésiens restent toutefois plutôt réticents, le nombre de ceux ayant séjourné au Japon en mars 2012 étant toujours inférieur d'environ un cinquième à ce qu'il était deux ans plus tôt à la même saison.

 

Source:Le Figaro.

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article