Le Jardin Japonais de Toulouse a 30 ans!

Publié le par ATMPJ

60058-copie-1.jpg

 

Créée à l'initiative de Pierre Baudis, le Jardin Japonais de Toulouse fête ce week-end ses 30 ans!

 

A cette occasion, l'association « Les jardins d'Éden » de planter trois kryptomeria japonica samedi 31 mars à 10 h 30. « Une façon de rendre hommage au créateur de ce lieu, Pierre Baudis ». L'occasion aussi de proposer au public une promenade guidée dans ce havre de paix, entraînée par Jean Desangles, jardinier du Jardin japonais. « Ce parcours est aussi l'occasion de fêter le printemps sur le thème des cerisiers en fleurs.

 

Autres activités proposées pour fêter l'évènement:

 

Visites samedi 31 mars à 9 heures et 15 heures et dimanche 1er avril, à 10 heures et 16 heures. Entrée gratuite.

Annick Howa Gendrot, Grand Maître Ikebana et présidente du Chapitre de Paris, et Bernadette Turpin, professeur Ikebana à l'École Ohara de Tokyo, proposent ce week-end, une exposition, des cours d'initiation et un spectacle floral au Pavillon du thé du Jardin japonais de Compans-Caffarelli et dans les salons du Novotel de 16 heures à 17 h 30.

 

En savoir plus sur l'histoire du Jardin Japonais de Toulouse:

 

Ce parc clos de 7 000 m² fait partie d'un espace vert de 10 hectares en plein cœur du quartier récent de Compans-Caffarelli. Assez rare dans une ville méridionale telle que Toulouse, ce jardin propose des variétés botaniques de l'extrême-orient. Conçu par le bureau d'étude du service des jardins et des espaces verts comme un lieu de méditation, on y trouve un jardin minéral, un pont en bois rouge typiquement japonais reliant un îlot qui représente allégoriquement le paradis. Il s'inspire des jardins créés à Kyoto entre le XIVe siècle et XVIe siècle, correspondant aux époques de Muromachi et d'Edo. Il est isolé du reste du parc grâce à des rideaux de verdure et une colline offrant une certaine intimité. Le jardin est composé d'un jardin sec avec une île Grue, une île Tortue et neuf rochers, d'un lac, d'un pavillon de thé, et d'un jardin planté composé d'une cascade sèche, des pas japonais, une lanternes, un pont rouge, une île du Paradis, un mont Fuji et les pierres des trois saints.

On y trouve également un buste de maître Taisen Deshimaru, qui a fondé de nombreux dojos zen en France dans les années 1970.

 

Et si vous avez envie d'en savoir plus sur le Japon à Toulouse:http://atmpj.fr

Publié dans News

Commenter cet article