Japon : la doyenne de l'humanité décède à l'âge de 115 ans

Publié le par ATMPJ

La femme la plus âgée du monde, la Japonaise Koto Okubo, est décédée samedi à l'âge de 115 ans dans un foyer médicalisé à Kawasaki (est du Japon).

Koto Okubo, née le 24 décembre 1897, était devenue la doyenne de l'humanité en décembre 2012, après le décès aux Etats-Unis de Dina Manfredini qui avait également 115 ans.

Le nouveau doyen de l'humanité est maintenant le Japonais Jiroemon Kimura, 115 ans, qui vit dans la région de Kyoto.

Publié dans News

Commenter cet article